Soutenir les transformations sociales et l’égalité femmes/hommes

La part des revenus des femmes consacrée à la famille et à leur consommation personnelle, peut être différente de celle des hommes. La prise en charge des dépenses familiales grâce aux revenus monétaires tirés des activités des hommes et des femmes se traduit parfois par une décharge des hommes sur les femmes, ce qui n’accroit pas le bienêtre familial. Les projets seront attentifs à cette dérive.  

C’est ce que peut apporter une « perspective de genre et de développement durable » à des projets productifs, de façon à affiner le regard et développer une veille sur les dérives et effets négatifs qui peuvent se présenter, car les relations de domination entre genre, pays, catégories sociales, se recomposent et se déplacent en permanence.

Il s’agira donc d’accompagner les formations de type technique par une recherche-action qui porte également sur les transformations de la vie des femmes, à partir de leur vécu individuel et collectif ainsi que sur le vécu des hommes face à ces bouleversements socio-économiques liés au changement de statut et de pouvoir économique des femmes.

La participation des femmes aux espaces décisionnaires, au niveau de leur localité, dans des instances nationales et internationales, ainsi qu’à l’échelle ouest-africaine, sera donc soutenue. Appuyer les déplacements des femmes productrices d’un pays à l’autre, ou dans des foires agricoles ou des conférences internationales sera un des défis originaux de ce programme.